Paysans

Paysanne, paysan en AMAP

Une AMAP soutient une agriculture respectueuse des hommes, de l’environnement et de l’animal, en référence aux fondamentaux de l’agriculture biologique. En particulier, elle s’engage dans une activité agricole :

  • durable, diversifiée et adaptée au territoire, en rupture avec l’agro-chimie (sans engrais ni pesticides chimiques de synthèse…) et toute entreprise d’appropriation mercantile du vivant (sans OGM…)
  • favorisant la biodiversité végétale et animale
  • contribuant au maintien et au développement des semences paysannes

Pour être paysan en AMAP, il faut partager les valeurs de la charte des AMAP de 2014, s’inscrire dans une démarche d’agriculture paysanne.

Qu’est ce que l’agriculture paysanne ?

C’est une ferme à taille humaine, pour laquelle on ne cherche pas à étendre le domaine indéfiniment, qui permet de travailler en s’assurant un revenu décent, en préservant un bien-être au travail, en gardant le goût du travail bien fait. C’est une ferme qui respecte son environnement, qui produit une alimentation saine. Ce modèle s’oppose au modèle industrielle, au machinisme démesuré, à la pollution, à la maltraitance du vivant, à la surexploitation.

En savoir plus sur l’agriculture paysanne (document en téléchargement)

L’engagement du paysan en AMAP

Le paysan s’engage à produire selon les principes de l’agriculture paysanne, et livrer les aliments tel que défini par contrat avec chaque amapien. Celui passe commande, pour une année, une saison. Cela assure un revenu régulier au paysan, permet de faciliter l’emprunt auprès d’une banque. Être paysan en AMAP s’est aussi s’engager à être présent au moment des livraisons, à encourager le lien social, faire visiter sa ferme par exemple. Il travaille en respectant l’éthique de son métier, il s’engage à être transparent sur ses pratiques agricoles.

La solidarité en AMAP

C’est aussi pouvoir compter sur la solidarité du groupe en cas de coup dur. La connaissance de la ferme par les amapiens, rend les consom’acteurs sensibles aux enjeux du monde agricole.

Être paysan en AMAP, n’est donc pas qu’une relation marchande entre amapien et paysan. Ce ne doit pas être « x poulet vendus en une heure »

Le rôle du réseau des AMAP

Le réseau accompagnent les porteurs de projets qui souhaitent entrer dans une AMAP, ou en créer une. Nous orientons les paysans et paysannes vers les AMAP susceptibles de les accueillir. Nous organisons des séances de formation.


Actualités

Cycle d’échanges entre paysan·nes en AMAP
Le MIRAMAP avec les Réseaux des AMAP Auvergne-Rhône-Alpes, Isère, Ile-de-France, Hauts-de-France, Les AMAP de Provence et Les Paniers Marseillais proposent un cycle d’échanges entre paysan·nes en AMAP : venez échanger et partager vos expériences avec d’autres autour de questionnements et de pratiques spécifiques en AMAP. Une initiative à relayer dans vos AMAP pour mobiliser vos paysan·nes !
LES MODALITÉS
Tous les 1e lundi du mois de 12h à 13h par visio ou téléphone
Gratuit &ouvert aux paysan·nes et futur·es paysan·nes en AMAP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.